LE PARIS RUSSE DE CHANEL : VARIATIONS JOAILLIERES EN TERRE SLAVE

Chanel Collier Roubachka issu de la dernière collection Chanel Haute Joaillerie, présenté lors de la Fashion Week 2019

C’est dans le théâtre d’une Russie rêvée aux riches influences baroques que se joue la nouvelle collection haute joaillerie de CHANEL. Un thème comme un hommage à ces figures hautes en couleurs qui ont tant inspiré Gabrielle. Voyage au cœur d’une Russie fantasmée, au rythme entêtant des musiques traditionnelles.

Auteur Par Marie-Caroline Selmer

Imaginée par Patrice Leguéreau, le directeur du Studio de création de CHANEL, la nouvelle collection haute joaillerie nous projette dans le Paris des années 20, lorsque la ville lumière se fait terre d’accueil pour les réfugiés de la révolution. Qu’ils soient artistes, musiciens, aristocrates désargentés ou simples anonymes, tous participent à l’ouverture de la société parisienne aux arts décoratifs russes.

Dans ce Paris Russe qui se dessine, deux figures occupent une place particulière dans le cœur de Gabrielle. Son amie Misia Sert, pianiste et mécène, et le grand-duc Dimitri Pavlovitch, cousin du Tsar Nicolas II, avec qui la créatrice partagea une aventure aussi brève qu’intense. La créatrice se fascine pour cette communauté forcée de s’imaginer un nouveau destin, à l’instar de ces princesses russes qui se réinventent en brodeuses hors pair. Leurs broderies aux couleurs vives, leurs coiffes traditionnelles en velours et perles, ou encore les riches imprimés de leurs foulards enrichissent le vocabulaire de Gabrielle qui n’hésite pas à les introduire dans ses collections.

De cette passion, Patrice Leguéreau tire l’inspiration de cette collection qui rend hommage à la splendeur passée de la Russie impériale, pays dont Gabrielle ne foula jamais le sol.

La collection se compose de 69 bijoux présentés dans un décor bucolique, où les épis de blé font figure de fil conducteur. Motif fétiche de CHANEL, l’épi de blé fait ici référence à la longue tradition agricole de la Russie mais également aux bouquets de blé rapportés à Gabrielle par ses mannequins en souvenir du défilé 1967 organisé sur la Place Rouge, à Moscou. On le retrouve sur différentes pièces de la collection comme sur le bracelet Blé Gabrielle qui associe des épis en or blanc et en or jaune, le tout ornés de diamants.

Chanel - Ble Gabrielle Bracelet, présenté lors de la fashion week 2019
Chanel – Bracelet Blé Gabrielle

L’aigle bicéphale de la Russie Impériale fait également partie des ornements phares de la collection, rappelant le fameux miroir au cadre sculpté d’un aigle à deux têtes possédé par Gabrielle. L’animal se déploie en majesté dans ce duo de manchettes Aigle Cambon, version full or jaune ou or blanc, serties de quartz et diamants.

Le collier se porte tour à tour en médaille solaire inspirée des uniformes de l’armée russe, en plastron rehaussé de diamants jaunes et blancs, en long sautoir de perles ou fluide comme un foulard négligemment noué.

A côté de ces parures au chromatisme éclatant, apparaissent en contraste des pièces très colorées, comme ces boucles d’oreilles Floklore dont l’émail rouge agit comme un révélateur des saphirs, perles, tsavorites et grenats mandarins qui le recouvrent. Un ballet de pierres de couleurs qui invitent à la fête et à la célébration de l’instant.

Chanel - Cuff Aigle Cambon, présenté lors de la fashion week 2019
Chanel – Cuff Aigle Cambon
Chanel - Collier Foulard issu de la nouvelle collection, présenté lors de la fashion week 2019 à Paris
Chanel – Collier Foulard
Chanel - Collier Médaille Solaire
Chanel – Collier Médaille Solaire
Chanel - Boucles d'oreilles Folklore
Chanel – Boucles d’oreilles Folklore
Share this post on social networks: