Crush : Et si on succombait à la bague de main ?

A chaque saison, son nouveau porté ? Oubliez le stacking, la tendance est désormais à la bague de main sculpturale.

Auteur Par Marie-Caroline Selmer

Après la déferlante du stacking et des mix savamment orchestrés, les mains s’allègent et gagnent en modernité. Loin de toute tentation minimaliste, la bague de main s’épanouit avec gourmandise en ce début de printemps. Il faut dire que sa ligne graphique horizontale sculpte à merveille la main, lui donnant soudain un nouveau rythme.

La Maison Boucheron a dévoilé ces jours-ci son interprétation de la bague de main. Une pièce de caractère inspirée du motif iconique du Serpent. Montées sur deux anneaux, la bague se compose de six gouttes d’or piquées de diamants blancs qui dessinent sur la main une ligne envoûtante, à laquelle il est presque impossible de résister.

Bague Double Doigt Serpent Boheme - Boucheron
Boucheron – Bague Double Doigt Serpent Boheme

Chez Messika, ce nouveau porté a inspiré le modèle Angel : une bague trois doigts ponctuée de deux ailes qui enveloppent la main avec délicatesse. Une petite merveille sertie de diamants taille marquise, poire et diamants qui dopent l’éclat du bijou.

Bague Angel Messika
Messika – Bague Angel

Peu importe que la bague couvre deux ou trois doigts, ce qui compte c’est le chemin qu’elle dessine. Forcément graphique, la partition peut se jouer en monochrome ou nous transporter vers un horizon bucolique. C’est l’option retenue par Gaya de Garnazelle avec ses bagues Color of Life. Pierres de couleur et symboles s’articulent dans des compositions longilignes qu’il suffit d’associer pour habiller la largeur de la main.

Bagues Color of Life Gaya de Garnazelle
Gaya de Garnazelle – Bagues Color of Life
Share this post on social networks: