D’Akoya, de Tahiti, des mers du Sud ou d’eau douce: comment différencier les perles de culture?

Hermes Ombres et Lumières Bracelet mounted on rose gold set with diamonds, south sea pearls and akoya pearls

Depuis l’origine de la perle de culture, au début des années 1900, les perles d’Akoya jouissent d’une popularité constante. D’autres perles de culture comme les perles de Tahiti, des mers du Sud ou d’eau douce ont également su se faire une place sur le marché.

Auteur Par Holly Albertson

Les perles sont considérées comme de grands classiques de la joaillerie depuis des décennies et, lorsque la perliculture a été inventée, le marché de la perle a véritablement décollé. Parmi les plus populaires figurent les perles d’Akoya, de Tahiti, des mers du Sud et d’eau douce, ayant chacune sa propre place sur le marché.

Les perles d’Akoya sont cultivées dans les eaux de mer du Japon et de Chine, dans de petites huîtres appelées Pinctada Fucata. Le processus consiste à introduire un irritant dans l’huître. Cet irritant se compose d’une bille de nacre et d’un morceau de tissu prélevé sur le manteau d’une huître donneuse ayant déjà produit des perles de qualité. Il faudra ensuite attendre 10 à 18 mois pour que la perle soit prête à être récoltée. Ce type de perle est connu pour son lustre élevé et son éclat intense. Généralement blanches ou crème, les perles d’Akoya peuvent avoir des nuances rosées, crème ou ivoire. Elles peuvent mesurer 5 à 11 mm, les diamètres de 7-7,5 mm étant les plus courants. Les perles de plus de 8 mm de diamètre sont rares. De forme bien ronde, les perles d’Akoya sont idéales pour les colliers et les boucles d’oreilles.

Perle blanche d'Akoya
Perle blanche d’Akoya

La perle noire la plus célèbre est la perle de Tahiti. Elle tient son nom de son origine, la Polynésie française, dont la capitale est Tahiti. Ces perles sont cultivées dans de grandes huîtres à lèvres noires, Pinctada Margaritifera, qui leur permettent d’atteindre une taille importante. Il peut être nécessaire d’attendre jusqu’à 2-3 ans après l’introduction de l’irritant pour pouvoir récolter la perle. Les perles de Tahiti mesurent entre 8 et 21 mm. Ces perles ont un lustre élevé pouvant présenter des nuances bleu paon, noires, brunes, grises, bleues, vertes ou violettes. Les variétés les plus foncées sont les plus populaires et celles qui sont véritablement noires sont les plus rares et chères. Bien qu’on les appellent « perles noires de Tahiti », la plupart sont en réalité gris anthracite, argentées ou vert foncé. Elles sont généralement rondes, mais il existe différentes formes : semi-rondes, bouton, cerclées, ovales, goutte, baroques ou semi-baroques. Les perles de Tahiti sont le plus souvent portées sous forme de colliers, pendentifs ou boucles d’oreilles, montées sur de l’or ou des cordons en cuir.

Perle noire de Tahiti
Perle noire de Tahiti

Les perles des mers du Sud, ou perles d’Australie, sont parmi les plus grandes et les plus rares de toutes les perles de culture. Elles sont principalement cultivées en Australie, mais également en Indonésie, aux Philippines, en Birmanie et en Thaïlande. Les perles de couleur blanche et champagne sont les plus communes, tandis que la couleur or est la plus recherchée. Cette dernière est extrêmement rare, seulement 1 % des perles présentant ce type de lustre doré, satiné. Cultivée dans l’huître Pinctada Maxima, la perle d’Australie mesure 8 à 20 mm, la taille moyenne étant de 13 mm. Il lui faut un à trois ans de gestation avant de pouvoir être récoltée. Toutes sortes de bijoux sont confectionnés à partir de perles des mers du Sud, les colliers et boucles d’oreilles étant les plus courants.

Perle de la mer du Sud
Perle de la mer du Sud

L’une des perles les plus versatiles, la perle d’eau douce, était au départ considérée comme une version moins chère et de moindre qualité de la perle d’Akoya. Aujourd’hui, elle a réussi à se hisser à son niveau et peut revêtir une grande variété de couleurs et de tailles. Vous pourrez notamment trouver des perles blanches ou couleur crème, rehaussées de nuances roses, crème et ivoire. Leur taille peut aller de 2 à 15 mm, offrant un éventail de possibilités incomparable. Il en existe également de nombreuses formes différentes : ovales, bouton, baroques, semi-baroques, rondes. Ces perles sont cultivées dans les moules d’eau douce Hyriopsis Cumingii, principalement en Chine, mais également en Inde ou en Australie. Étant donnée leur grande variété de couleurs, de tailles et de formes, les perles d’eau douce sont utilisées pour toutes sortes de bijoux.

Perle d'eau douce
Perle d’eau douce

Les perles de culture ont créé un vaste marché dans le monde de la joaillerie. Avec de nombreuses options disponibles en matière de taille, de couleur et de forme, il y en a pour tous les goûts.

Share this post on social networks: