Van Cleef & Arpels

Van Cleef et Arpels est l’histoire d’un mariage fatidique ! En 1895, Estelle Arpels épouse Alfred Van Cleef. Le père d’Estelle était un négociant en pierres précieuses et le père d’Alfred était un tailleur de diamants d’Amsterdam. Sort ou destin, il semble que ces deux familles étaient destinées à être unies !

En 1896, Alfred et son beau-père Salomon Arpels se sont associés pour fonder Van Cleef & Arpels, à Paris. En 1906, trois ans après la mort de Salomon, Alfred et deux frères d’Estelle, Charles et Julien, ouvrent la première boutique au 22 Place Vendôme, à Paris. En 1912, le troisième frère d’Estelle, Louis, rejoint l’entreprise.

Dès le début, Van Cleef et Arpels ont travaillé dur pour créer des pièces artisanales pleines de diamants et de pierres précieuses. Reconnue pour son innovation, il n’est pas surprenant qu’en 1933, l’entreprise obtient un brevet connu sous le nom de Serti Mysterieux. Comme son nom l’indique, les pierres sont serties de façon à ce qu’aucune dent ne soit visible, ce qui crée un suspense quant à la façon dont ces pierres délicates sont maintenues en place. Ce processus complexe repose sur des rails en or de moins de deux dixièmes de millimètre d’épaisseur ! Le plus souvent, nous voyons des fleurs de rubis, de saphirs et d’émeraudes, mais il y a eu beaucoup d’autres designs, y compris les fameuses ballerines qui sont plus tard devenues le symbole de la maison.

Alors que d’autres joailliers ont tenté le Serti Mysterieux, aucun ne l’a maîtrisé avec la qualité de travail de Van Cleef & Arpels. Leurs joailliers sont parmi les plus talentueux, car la création d’un clip en utilisant le Serti Mysterieux peut prendre jusqu’à 300 heures de travail !

Van Cleef & Arpels a commencé par s’adresser à l’élite de la haute société. Ils y sont certainement parvenus avec des clients comme la duchesse de Windsor, Elizabeth Taylor, Grace Kelly et Jacqueline Kennedy. En 1954, l’entreprise s’est réorienté, cherchant à toucher une clientèle plus jeune, un peu moins aisée. Ils ont ouvert  » La Boutique  » à leur emplacement phare du 22 Place Vendôme, dans l’espoir d’atteindre cet objectif en vendant des bijoux plus abordables. Certaines des premières pièces étaient des clips animaliers fantaisistes faits de pierres semi-précieuses, de pierres dures et d’accents de diamants.

L’une des collections les plus influentes de « La Boutique » est celle de l’Alhambra. Ces trèfles à quatre feuilles arrondis qui ont fêté leur 75ème anniversaire cette année ressemblent au quadrilobe mauresque que l’on a vu au palais de l’Alhambra à Grenade, en Espagne. Ces pièces ont été réalisées en nacre, malachite, corail, cornaline et même en diamants. Le design s’est étendu aux boucles d’oreilles, bracelets, pendentifs, chaînes, bagues et même aux montres. Symbole de chance, la collection Alhambra n’a cessé de s’enrichir et de grandir depuis sa conception, devenant un élément central de l’ADN Van Cleef & Arpels.

Estelle Arpels and Alfred Van Cleef
Van Cleef & ArpelsEstelle Arpels and Alfred Van Cleef
Van Cleef and Arpels Arche de Noé whimsical animals Pégasus clip
Van Cleef & ArpelsPégasus clip from the “Arche de Noé“ collection adorned with Mystery Set rubies, diamonds and corals
Van Cleef and Arpels Théia Princess clip with rubies, pink sapphires, black spinels and diamonds
Van Cleef & ArpelsThéia Princess clip with rubies, pink sapphires, black spinels and diamonds
Van Cleef and Arpels Vintage Alhambra pendant made with yellow gold and white mother of pearl
Van Cleef & ArpelsVintage Alhambra pendant made with yellow gold and white mother of pearl
Van Cleef and Arpels Frivole between the finger ring, made with yellow gold and diamonds
Van Cleef & ArpelsFrivole between the Finger ring, made with yellow gold and diamonds
Lady Arpels Planétarium Watch on white gold with turquoise, diamonds, mother of pearl and aventurine
Van Cleef & ArpelsLady Arpels Planétarium Watch made with white gold with turquoise, diamonds, mother of pearl and aventurine

Van Cleef & Arpels

Restez à jour sur les dernières informations de la marque.

Il était une fois un cadran

Si les horlogers ont développé mécanismes et complications parfois des plus extraordinaires, l’automate ou l’animation de cadran continuent d’émerveiller. Un exercice périlleux aux prouesses techniques qui se compte autant en années qu’en brevets déposés. Chacun de ces développements ont permis…

Quand l’érotisme s’invite sur nos cadrans

Les montres poétiques font des émules dans le milieu horloger depuis plusieurs années. Les montres érotiques, elles, ne sont pas en reste et séduisent par leur ingéniosité mécanique. Et même si cela peut surprendre, toutes les montres ne sont pas…