Deux créatrices nous dévoilent leurs 5 cristaux fétiches pour booster sa confiance en soi

Vers quelles pierres se tourner pour faire le plein de bonnes ondes et repartir du bon pied après le confinement ? On est allé poser la question à Jenny Dabbah et Alexandra Abramczyck, deux créatrices passionnées de lithothérapie.

Auteur Par Marie-Caroline Selmer

The Eye of Jewelry : Comment êtes-vous venues à la lithothérapie ?

Jenny Dabbah : D’aussi loin que je m’en souvienne, je crois que j’ai toujours baigné dans cet univers, entre un père gemmologue et une mère très spirituelle. Durant mes études au GIA de New-York, j’ai approfondi mes connaissances scientifiques, mais c’est plus tardivement, que je me suis intéressée à leurs vertus guérisseuses. Lors de ma première grossesse, j’ai souffert d’insomnies et les cristaux m’ont vraiment permis de les apaiser. Depuis, j’use et j’abuse des pierres!

Jennifer Dabbah
Jennifer Dabbah

Alexandra Abramczyck : Pour ma part, j’ai eu une révélation à l’occasion de mes voyages en Inde. Je travaillais alors à l’élaboration de mes premières collections de haute joaillerie, et chaque achat était mûrement réfléchi. Je me souviens qu’à cette période, en étant au plus près des pierres, j’ai commencé à ressentir leurs énergies et leur pouvoir d’attraction. C’était hypnotisant. Mais ce n’est que bien plus tard, que j’ai souhaité revenir à ces sensations en leur dédiant ma collection chakras.

Alexandra Abramczyk
Alexandra Abramczyk

 

The Eye of Jewelry : De quelle façon cette approche influence-t-elle votre création ?

Jenny Dabbah : J’ai toujours cherché à comprendre ce qu’apporte une pierre à un bijou et à son destinataire, indépendamment du coté accessoire et esthétique. Pour moi, un bijou doit être chargé de sens, on doit se sentir unique et protégé quand on le porte. Toutes mes collections sont en lien avec la lithothérapie, et chaque pièce a sa spécificité, en fonction des énergies que je souhaite lui insuffler.

Alexandra Abramczyck : La lithothérapie est devenue pour moi une évidence. A l’occasion d’un séjour à Bali, j’ai fait une très belle rencontre avec une femme qui m’a initiée au pouvoir des pierres d’ancrage et d’harmonisation des chakras. C’est elle qui m’a conseillé de porter en permanence les couleurs des chakras pour m’aider à m’ancrer dans mon quotidien. Le résultat a été bluffant. En rentrant à Paris, je me suis attelée à la collection Chakras pour donner à chaque femme la possibilité d’en ressentir les bienfaits, la signature joaillière en plus !

 

The Eye of Jewelry : La lithothérapie n’ayant plus de secret pour vous, quelles sont les 5 pierres à adopter pour booster sa confiance en soi ?

Jenny Dabbah : Je serai tentée de répondre qu’il y en a 7 et non 5 ! 7 gemmes indispensables à avoir toujours sur soi, dans son sac, ou dans son espace de vie.

Pierres de Jennifer Dabbah

– Le quartz blanc de roche, qui amplifie l’énergie de n’importe quel cristal, et diffuse des ondes positives tout en rechargeant les autres pierres.

– La tourmaline noire, ma pierre préférée pour s’ancrer et éloigner toutes les mauvaises vibrations.

– La labradorite, une pierre de protection qui agit comme un bouclier autour de notre aura.

– Le quartz rose, la pierre de l’amour et de la guérison du cœur. Pour l’utiliser rien de plus simple, il suffit de la placer sur le plexus solaire et de fermer les yeux quelques minutes pour ressentir un apaisement profond. Petite astuce pour les mamans d’enfants très actifs, un quartz rose placé sous le lit les aidera à trouver un sommeil paisible !

– L’améthyste : C’est la pierre de la guérison par excellence. Elle équilibre l’organisme, apaise le cœur et le stress. C’est ma pierre préférée pour méditer.

– La malachite, qui apaise les angoisses et absorbe les mauvaises énergies. C’est aussi une pierre porte-bonheur.

– Le Lapis Lazuli : un des cristaux les plus puissants pour développer son intuition et apporter clarté d’esprit. Les Égyptiens en dotaient presque tous leurs bijoux pour ses vertus.

 

Alexandra Abramczyck : Choix difficile mais si je devais en retenir que 5, cela serait :

Pierres de Alexandra Abramczyk

– La Cornaline, qui procure un sentiment de sécurité et renforce la confiance en soi. Parfaite pour donner un coup de boost après une mauvaise passe et repartir du bon pied. En bonus, elle réactive les chakras !

– La Labradorite : cette pierre dope la confiance en soi, ainsi qu’en les autres, en désamorçant les doutes. Ell a aussi la particularité d’absorber les énergies négatives et la pollution mentale, en clarifiant vos pensées.

– L’Œil de tigre, qui stimule la force de caractère, la confiance en soi, la volonté, la motivation et la persévérance. Cette pierre protectrice aide à avancer, évoluer et à atteindre ses objectifs. Elle agit comme un bouclier face aux ondes négatives.

– Le Rubis : idéal pour les personnes inquiètes, indécises qui manquent de confiance en elles. Le rubis agit sur la confiance en soi, en favorisant le sentiment de sécurité. Elle renforce la volonté et le courage.

– L’Améthyste : en plus d’augmenter la confiance en soi, c’est une pierre qui redonne du courage et permet de mieux gérer les émotions, de prendre des décisions et d’assumer ses responsabilités de manière constructive et efficace.

 

The Eye of Jewelry : Ces pierres peuvent-elles être associées sans se neutraliser ?

Jenny Dabbah : Oui bien sûr, en particulier le cristal de roche qui est un amplificateur d’énergie et qui augmente de fait la vibration de tous les autres cristaux. Pour les pierres de protection, une seule suffit, inutile d’avoir une tourmaline noire, une labradorite et un œil de tigre réunies, car elles ont la même action.

Alexandra Abramczyck : En lithothérapie, on fait la distinction entre les pierres « dures » qui ne vibrent pas toutes à la même fréquence. En effet, certaines émettent une énergie très forte, lorsque d’autres absorbent, stimulent ou encore apaisent. C’est pourquoi, dans mes collections, les pierres dures sont montées en pierre centrale, ornées le plus souvent de quelques diamants. Le diamant est une pierre très dure, mais neutre, aucun risque donc qu’il limite les effets bénéfiques de la pierre. S’agissant des pierres fines, on peut les associer sans crainte.

 

The Eye of Jewelry : Des tips à partager pour les utiliser et les recharger efficacement ?

Jenny Dabbah : Avant toute utilisation, un cristal doit être purifié, c’est-à-dire déchargé de ses anciennes énergies. J’utilise pour ma part l’eau ou encore la fumée de sauge pour les purifier. Et ensuite, je place mes pierres à recharger à la lumière les soirs de pleine lune. Au-delà de ces rituels, il est important de poser une intention, par exemple de débloquer vos chakras, pour que la pierre soit pleinement activée.

Alexandra Abramczyck : Il existe plusieurs méthodes (voir le détail ci-dessous), mais celle que je préfère est celle de la coquille Saint-Jacques. Elle est rapide, profonde et efficace. Il suffit de placer la pierre au centre de la coquille, orientée vers le nord. Je laisse la pierre se recharger au moins cinq, six heures.

Pour les recharger, je fais comme Jenny, soit à la lumière du soleil (une ou deux heures suffisent) soit une nuit entière les soirs de pleine lune.

* Méthodes de purification d’Alexandra Abramczyck :

– Purification à l’eau : Rincer votre pierre sous l’eau courante durant quelques secondes puis les déposer dans un récipient d’eau claire toute la nuit pour la recharger.

– Purification au sel : Placer les pierres sur un lit de gros sel non raffiné (plus absorbant) au moins dix heures. Jamais plus, car le sel est corrosif.

 

Jenny Dee Jewelry - Bague Alcylone turquoise
Jenny Dee Jewelry – Bague Alcylone turquoise
Alexandra Abramczyk - Boucles d'oreilles India en or rose
Alexandra Abramczyk – Boucles d’oreilles India en or rose
Share this post on social networks: